Accueil Consommations énergétiques Comment mettre en place la sobriété énergétique chez soi ?
Consommations énergétiques

Comment mettre en place la sobriété énergétique chez soi ?

Nicolas Deborde

Nicolas Deborde

Feb 28, 23

Comment mettre en place la sobriété énergétique chez soi ?

Vous n’avez pas pu y échapper cet hiver… Entre le chauffage à 19 degrés, l’augmentation de la facture de gaz et la coupure nocturne des box Internet, la tendance est à la réduction de notre consommation d’énergie. Loin d’être anodine, cette volonté gouvernementale a récemment donné lieu à un plan d’action. Les mesures prises s’inscrivent dans une démarche de transition énergétique nécessaire... Celle-ci risque de bouleverser nos habitudes pour les décennies à venir, alors autant s’y mettre tout de suite ! Faire des économies sur notre utilisation ET notre facture de gaz ou d’électricité, c’est bien. Mais pourquoi parle-t-on autant de sobriété énergétique, et comment la mettre en place chez soi ? Décryptage et astuces.

La sobriété énergétique : définition

La sobriété énergétique se définit comme une démarche globale, dont l’objectif est de consommer moins d’énergie, évidemment. Mais cette diminution ne doit pas se faire au détriment du confort et du bien-être de l’humain. Sinon, il serait bien difficile de lui faire adhérer à l’idée ! 

En cause, les enjeux du changement climatique, des émissions de gaz à effet de serre et du recours de plus en plus complexe aux énergies fossiles, qui ont radicalement changé la donne ces dernières années. Impossible de passer à côté de la nécessité de revoir nos modes de consommation, pour le bien de la planète et le nôtre. 

En première ligne, maîtriser notre consommation énergétique (gaz, électricité) pour la rendre plus sobre est devenu un défi, dont le Gouvernement a compris l’importance. C’est ainsi que le Plan de Sobriété Énergétique a vu le jour le 6 octobre 2022. 

Principaux leviers d’action : optimiser l’utilisation des équipements énergivores, en réduisant drastiquement le gaspillage et en travaillant sur des technologies éco-efficientes. Ok, mais qui doit s’y coller et éteindre la lumière ? Eh bien tout le monde, à son échelle. 

Consommer moins, quels objectifs ?

Pour nous aider à prendre conscience et agir, le site Ecowatt cartographie en temps réel la consommation d’électricité en France. Il nous indique également les éco-gestes à mettre en place pour gagner en sobriété énergétique. Objectif : parvenir, en 2050, à faire baisser de 28 % l’énergie consommée, et donc produite.

Car la production de gaz et d’électricité coûte cher, et pas seulement sur la facture. Outre son tarif en constante augmentation, le recours aux énergies fossiles pollue et a un impact direct sur la santé de notre planète… Entre leur extraction et l’émission de gaz à effet de serre que leur utilisation induit, il est urgent de réduire la voilure. 

Passer aux énergies renouvelables ouvre également la voie à la transition écologique. À titre personnel, vous pouvez y contribuer en installant un ou plusieurs kits de panneaux solaires Beem. Vous produisez vous-même votre électricité grâce à une ressource inépuisable : le soleil !

Les entreprises, ces gros consommateurs d’énergie

Les entreprises et les collectivités sont les mauvaises élèves de la sobriété énergétique, puisqu’elles représentent à elles seules 62 % de la consommation d’électricité en France. La marge de manœuvre est donc énorme pour progressivement parvenir à faire baisser la facture ! 

En cause, des bâtiments mal isolés ou peu performants présentant de fortes déperditions de chaleur, des équipements parfois inutilisés gaspillant du courant, un éclairage permanent et non économique, une consigne de chauffage trop élevée… 

Pour cibler les axes d’amélioration et obliger les différents secteurs d’activité à réduire leur utilisation des ressources, le Plan de Sobriété énergétique a listé des actions concrètes. Ainsi, chaque entreprise s’engage à diagnostiquer sa performance énergétique, piloter sa consommation, sensibiliser ses employés, éteindre la lumière, baisser la température… 

La pose de dispositifs de récupération de chaleur (ex. : échangeurs thermiques), le remplacement d’équipements énergivores et la réorganisation du travail sont aussi à l'ordre du jour. Il est également envisageable de procéder à des travaux de rénovation thermique, même si le budget s’avère souvent conséquent. Bref, les entreprises doivent diminuer leur empreinte carbone, et leurs bâtiments passer en mode éco-conso ! 

Le Kit Beem, ça fonctionne chez moi ?

La réponse en 3 clics

Testez votre éligibilité

6 astuces pour pratiquer la sobriété énergétique à la maison

#1 Profitons des ressources naturelles

La Nature sait nous offrir la majorité de nos ressources. Pourquoi ne pas en profiter pour réduire notre consommation électrique en les utilisant à bon escient ? Lorsqu’on sait qu’un sèche-linge, ultra énergivore, consomme 308 kWh/an, on se dit qu’on pourrait profiter du soleil et du vent et le laisser éteint… De la même manière, posséder de grandes baies vitrées permet de laisser entrer la chaleur en hiver, et de baisser la température des radiateurs. Et évidemment, vous pouvez installer un kit Beem pour transformer l’énergie solaire en watts, qui viendront alimenter vos appareils en toute autonomie.

Vous avez un projet de construction et vous tenez à le rendre sobre en énergie ? Pensez à vous tourner vers une maison autonome ou une maison passive. De belles économies sont à la clé !

#2 On baisse le chauffage de quelques degrés

Eh oui, on l’a assez entendu dans les médias, et cette mesure est imposée aux entreprises dans le cadre du Plan de Sobriété Énergétique gouvernemental. Mais c’est parce qu’elle est efficace ! Baisser la température de son thermostat de quelques degrés suffit à économiser de l’énergie, et accessoirement à gagner des euros sur sa facture d’électricité. On estime qu’un degré sur le chauffage de moins permet d'économiser 7% d’énergie : pas mal non ? 

Le bon réflexe à adopter, c’est donc de limiter la température des pièces de vie. 19 degrés, c’est l’idéal, mais 21 degrés, c’est toujours mieux que 25 ! Il faut aussi éteindre les radiateurs dans les chambres, au moins la nuit.

#3 Débranche !

France Gall le chantait, certes peut-être pas pour les mêmes raisons ! Pour diminuer sa consommation électrique et atteindre son objectif de sobriété énergétique à la maison, il faut débrancher… En effet, bon nombre de nos appareils restent en veille, ou simplement branché en attendant une utilisation future. Et ces watts mis bout à bout finissent par peser lourd, même sur la production d'électricité globale. Saviez-vous que, votre chargeur de portable est composé d’un transformateur qui, sur sa prise, consomme du courant même lorsque votre smartphone n’est pas en charge ?

Donc pour contribuer à la baisse de son empreinte carbone et réduire sa facture de quelques euros, on éteint tous les appareils en veille et on range chargeurs, multiprises vides et autres consommateurs de jus. Attention chérie, ça va couper !

#4 Adieu le bain, vive la douche

Certes, se délasser dans un bon bain chaud, c’est agréable… Mais si ça reste exceptionnel, c’est mieux pour la planète. Déjà parce que prendre une douche, c’est environ 50 litres d'eau consommés, contre 200 litres pour un bain. Et la sobriété énergétique, à la maison ou ailleurs, doit naturellement s’accompagner d’une réduction de la consommation de toutes les ressources naturelles. Et puis surtout, chauffer 50 litres d’eau est beaucoup moins énergivore : votre chaudière ou votre cumulus fonctionnent à l'électricité ou au gaz. Enfin, si vous n’avez pas de mitigeur thermostatique, pensez à en installer un. Cela vous permettra de limiter la température de l’eau à 38 degrés. 

#5 Que la lumière soit… à LED

Ah, les bonnes vieilles ampoules à incandescence, leur éclairage jaune et leur consommation de plus de 100 watts… Leur temps est désormais révolu, tout comme celui des ampoules halogènes. Pour une maison sobre mais lumineuse, pensez à changer tous vos anciens bulbes pour de la technologie basse consommation (fluocompacte) ou de la LED, désormais incontournable. 

D’ailleurs avec ces ampoules, on ne raisonne plus en watts mais en lumens. Par exemple, une ampoule LED de 806 lumens fournira une puissance équivalente à une ampoule à incandescence de 60 watts… en consommant réellement moins de 6 watts. On peut même choisir la température de son éclairage, chaud ou froid. Certaines ampoules LED ont, en outre, une esthétique qui apportera une touche déco, tout en étant éco ! Malgré tout, on n’oublie pas d’éteindre la lumière en sortant de la pièce

#6 Appareils ménagers et sobriété énergétique

Nous utilisons tous des appareils électriques plus ou moins énergivores… Dans le top 5 de ces gouffres énergétiques, on retrouve le sèche-linge, le réfrigérateur combiné, le lave-vaisselle, la télévision, les plaques vitrocéramiques… S’il est difficile de s’en passer, on peut peut-être adapter leur utilisation ? 

Un frigo correctement ventilé chauffera moins, un lave-vaisselle bien chargé et en mode éco consommera de l’électricité de façon optimale… Pensez aussi à éteindre la télé qui tourne juste en fond sonore, et profitez du soleil et du vent pour faire sécher votre linge ! Vous pouvez aussi changer vos appareils pour des versions moins énergivores ou plus adaptées à votre composition familiale, si celle-ci a évolué.


Instaurer plus de sobriété énergétique dans son mode de vie, c’est finalement bien moins compliqué qu’il n’y paraît ! Une accumulation d’éco-gestes au quotidien vous permettra de réduire votre consommation électrique et de gaz… et de souffler un peu à réception de la facture. Et si vous souhaitez être accompagné dans votre transition vers l’autonomie et l’écologie, nos supers conseillers sont à votre disposition. Ils se feront un devoir de vous guider dans votre projet solaire ! Combien de kits vous faut-il ?

Échangez sur votre projet

Appelez-moi !

Combien de kits vous faut-il ?

La réponse en 3 clics

Combien de kits vous faut-il ?