Accueil News Pompe à chaleur air-air : est-elle faite pour moi ?
News

Pompe à chaleur air-air : est-elle faite pour moi ?

Tristan Rouet

Tristan Rouet

Oct 24, 23

Pompe à chaleur air-air : est-elle faite pour moi ?

Tout savoir sur la pompe à chaleur air-air

« Dans la famille des pompes à chaleur, je demande… » la pompe à chaleur air-air. Bonne pioche ! Et c’est une excellente carte à jouer, tant sur le volet du chauffage que celui des énergies renouvelables. Pourquoi ça ? Et bien parce que cette pompe à chaleur particulière vous permet de faire de belles économies d’énergie, sans renier vos valeurs écologiques. Car son moteur à elle, c’est l’air extérieur ! Qu’elle vous restitue une fois chauffé, pour vous permettre de passer l’hiver bien au chaud chez vous. Voilà un équipement de chauffage comme on les aime ! Modulable, accessible à tout type d’habitation sans prérequis ni configuration particulière, et même réversible pour jouer la carte de la climatisation en été ! Alors, comment fonctionne la pompe à chaleur air-air ? Quelles différences avec la pompe à chaleur air-eau ? Est-elle vraiment faite pour vous et, si oui, quels sont ses avantages ? Décryptage. 

Quel est le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air ?

L’installation d’une pompe à chaleur air-air

La bonne nouvelle, c’est que la pompe à chaleur air-air peut être installée dans bon nombre d’habitations. Il vous suffit d’avoir un espace extérieur (pas trop proche du voisinage, on y reviendra !). Son fonctionnement est très simple : l’unité installée dehors puise les calories nécessaires dans l’air extérieur, l’unité installée dedans chauffe votre pièce. Cette unité intérieure répond au doux nom de split. Plus la surface à chauffer est importante, plus il vous faudra de splits, aussi appelés ventilo-convecteurs. C’est-à-dire opter pour une pompe à chaleur multisplit, capable de chauffer plusieurs pièces de la maison. Dans tous les cas, les unités extérieures et intérieures sont reliées entre elles par un système de fluide frigorigène, en circuit fermé… qui compresse, condense puis détend un liquide haute ou basse pression. 

Les différences avec la pompe à chaleur air-eau

Contrairement à la pompe à chaleur air-eau, sa cousine air-air n’a pas besoin que vous ayez un système de chauffage hydraulique déjà en place. Un détail qui rassure tous les consommateurs qui n’avaient pas de chauffage central sous la main ! Mais, contrairement à la PAC air-eau, elle ne vous fournira pas en eau chaude sanitaire. 

Pompe à chaleur air-air réversible

Il ne s’agit pas de climatisation à proprement parler (rassurez-vous, l'impact écologique de la PAC n’a rien à voir avec celle d’un vrai climatiseur !)… Pourtant, la PAC air-air est capable de refroidir votre logement lors des chaudes journées d’été. Comment ? En inversant son processus, tout simplement ! L’hiver, elle puise l’air froid dehors et le transforme en air chaud à l’intérieur. L’été elle inverse la vapeur et produit de l’air frais pour rafraîchir l’intérieur de votre habitation. On parle alors de climatisation réversible

La PAC air-air est-elle faite pour mon habitation ?

L’endroit propice

La pompe à chaleur air-air peut être installée chez vous en remplacement d’un ancien chauffage : aussi bien au gaz qu’électrique. Aucune barrière à l’entrée donc, contrairement à la pompe à chaleur air-eau. Mais son unité extérieure devra se trouver assez éloignée des maisons adjacentes, sous peine de créer des querelles de voisinage ! En cause, le bruit qu’elle génère en extérieur… entre 50 et 60 décibels ! Elle doit donc :

  • reposer sur un support antivibratoire ; 
  • se trouver dans un endroit bien dégagé ;
  • ne pas être sous vos fenêtres ni orientée vers vos voisins. 

Coefficient de performance

Pour que votre PAC air-air vous apporte entière satisfaction, il faudra bien regarder les étiquettes. Celle qui indique son coefficient de performance (COP) tout particulièrement ! Admettons qu’elle indique un COP de 4, vous traduirez l’information comme suit : 4 kilowatts produits pour 1 kilowatt consommé. Toutes ne l'affichent pas, mais à bien y regarder, vous apercevrez peut-être le SCOP. Qui n’est autre que son coefficient de performance, mais saisonnier. C’est-à-dire sur une saison entière de chauffage. 

Inégalités géographiques

À ce petit jeu-là, on vous l’avoue, la France se retrouve coupée en deux, voire en trois. La façade atlantique et ses hivers tempérés ne s’en sortent pas si mal. Tout comme la partie sud-est. En revanche, c’est plus compliqué pour toute la zone est de l’Hexagone… Pourquoi ? Et bien parce que les hivers y sont plus rudes et que les pompes à chaleurs, quelles qu’elles soient, n’apprécient pas les températures trop froides. On ne vous parle même pas des températures négatives… elles craignent le gel ! Or, lorsqu’elles entament un cycle de dégivrage, elles ne peuvent plus vous fournir en chaleur. On ne peut pas être au four et au moulin et, clairement, elles non plus…

Prix d’une pompe à chaleur

Sur le marché des pompes à chaleur, la PAC air-air est celle qui est la moins chère à installer chez soi. Un bon point ! Comptez entre 5000 et 8000 € pour un logement neuf qui répond aux normes d’isolation. Mais en cas de rénovation énergétique, l’installation peut aller jusqu’à 10 000 €. 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la PAC air-air ?

Avantages

La diminution de vos factures énergétiques, surtout dans les régions où les hivers sont cléments, car elle est capable de diviser vos factures par 3, ce qui n’est pas rien ! À titre indicatif, la PAC air-air consomme deux fois moins qu’un chauffage électrique. 

Réversible, elle vous procure chaleur en hiver et fraîcheur en été. Le rêve pour une habitation tempérée toute l’année ! 

Contrairement à sa proche cousine, la PAC air-eau, elle n’a pas besoin d’un chauffage central pour fonctionner. Toutes les habitations y ont donc le droit. Et ça, c’est un vrai plus ! D’autant qu’elle tourne à l’énergie renouvelable

En version monosplit (ou chauffage d’appoint), son prix est très accessible. Mais, si votre projet est de plus grande envergure, vous pouvez opter pour PAC multisplit, et profiter de sa chaleur dans toutes vos pièces. 

Inconvénients

Inconvénient majeur, ses performances plongent dès que les températures frôlent la négative… Soit pile quand on en aurait le plus besoin. Un petit détail qui oblige à être prévoyant, et à avoir un chauffage d’appoint sous la main, surtout si l'on vit dans une région aux hivers rigoureux

L'unité extérieure prend un peu de place, demande une installation adéquate et ne peut d’ailleurs pas être installée n’importe où ! 

Dernier point faible, elle n’est pas éligible à toutes les aides de l’État, il faut donc l’inclure dans une rénovation globale pour pouvoir en bénéficier.


Alors, convaincus par la pompe à chaleur air-air ? C’est un vrai mode de chauffage malin, modulable et réversible. Autre bon point pour elle, le niveau sonore des unités intérieures a diminué au fil des années, les rendant plus discrètes. Et si la transition énergétique est un sujet qui vous botte, sachez que vous pouvez cumuler les sources d’énergie, en cumulant PAC et panneaux solaires. Dans le deuxième cas, c’est le kit Beem qui vous prêtera main forte, avec ses 420 watts de puissance capables de prendre en charge pas mal de vos appareils électriques !